Bonjour

Nous sommes enfin au bout de nos 10 techniques pour réussir nos tableau de bord dans Excel. Il ne nous reste plus que cette dernière. J’espère déjà que vous avez apprécié les 9 dernières:

 

Qu’en est-il de la 10ème technique? Je vous promets, lorsque vous passez du temps à construire un tableau de bord et qu’un “individu” réussit à bousiller certaines formules ou graphiques, vos yeux peuvent devenir rouge (et je ne garantis pas de la suite pour l’individu en question). Vous l’avez donc compris, il faut protéger son travail pour éviter des mauvaises manipulations.

Technique 10: Réussir une bonne protection de son tableau de bord

Si vous avez bien suivi ma méthodologie de mise en place de tableau de bord les 3T (qu’on peut retrouver sous toutes ses formes dans le Master en tableaux de bord), alors il y a certains points faits:

  • les feuilles qui collectent les données n’ont pas de formule;
  • une autre feuille contient toutes les formules et les tableaux croisés dynamiques;
  • une autre feuille contient le tableau de bord et cette dernière est conçue à 90% de formules

Lorsqu’il s’agit de protéger mon travail, je le fais à plusieurs niveaux:

 

Protection de la feuille rapport:

C’est l’une des feuilles les plus délicates, il faut donc la protéger. La protection d’une feuille suit quelques étapes:

  • commencer par sélectionner toutes les cellules qui doivent être verrouillées (celle qui n’ont pas de formule en général)
  • depuis la boite de dialogue format de cellules, dans l’onglet propriété, déverrouiller ces cellules
  • dans le ruban, Révision/Modifications/Protéger la feuille
  • dans la boite de dialogue, insérer (ou non) un mot de passe et valider

Et voilà, c’est ok, votre feuille est protégée (du moins les cellules verrouillées).

 

Protection de la feuille des tableaux croisés dynamiques:

Pour cette feuille, je recommande de simplement la masquer pour la protéger. Après l’avoir masquer, il suffira de protéger la structure du classeur pour éviter aux curieux d’y jeter des coups d’œils “dévastateurs”. En effet en protégeant la structure d’un classeur, il sera impossible de rendre visible des feuilles masquées, d’y ajouter de nouvelles feuilles…

Pour protéger la structure d’un classeur c’est assez simple: dans le ruban, Révision/Modifications/Protéger le classeur, dans la boite de dialogue, insérer ou non votre mot de passe et cocher structure et le tour est joué.

 

Et voilà les 10 techniques sont finies. Si vous pensez qu’il des techniques oubliées mais importantes n’hésitez pas à partager en utilisant les commentaires. D’après vous laquelle des techniques est la plus importante?

 

Share This