http://tssperformance.com/wp-admin/theme-editor.php?file=content-archive-portfolio.php&theme=canvas

L’analyse (explication) des écarts dans la gestion budgétaire :

Dans la gestion budgétaire, le point qui est censé être le plus important est non seulement le calcul des écarts mais surtout l’explication de l’écart sur le résultat. En effet. L’analyse de la performance repose sur l’identification et l’analyse des écarts entre le planifié et le réalisé.

A partir d’un diagnostic des causes écarts, cette analyse conduit à la détermination de plans d’action ou de décisions correctives. Normalement pour expliquer l’écart entre le résultat prévu et le réalisé il faut le décomposer en plusieurs sous-écarts:

– Ecart sur le volume global d’activité ;

– Ecart de décomposition des ventes

– Ecart sur rendement;

– Ecart sur prix unitaire.

Personnellement, toutes les fois où j’ai suivi les budgets, j’ai toujours eu certaines difficultés à expliquer les variations budgétaires de manière pertinente.

1- Le temps mis pour le calcul des écarts est trop long:

Le système budgétaire a l’inconvénient de se baser sur les chiffres de la comptabilité. Du coup je suis obligé d’attendre les longs délais pour la production des chiffres par la comptabilité. Et au final mes sous-écarts sont calculés lorsque les opérationnelles ont déjà pris les décisions sur la base de leur propres informations. Et bien souvent l’analyse de mes écarts conduit essentiellement à justifier les décisions déjà prises.

2- On peut toujours demande une plus profonde répartition des écarts calculés

Pendant les réunions d’explication des écarts, je me retrouve toujours en train de devoir répondre aux exigences d’aller plus loin dans l’analyse des écarts. En effet il est toujours possible par exemple de poursuivre l’analyse de l’écart de prix d’une ligne de produit en le décomposant par produit ou par client ou par région. Bien sur ces différents sous-écarts ne sont pas souvent disponibles. Et c’est parti pour des demandes d’explication…

3- Les écarts calculés n’expliquent pas toujours tout

Et bien souvent, les explications des sous-écarts ne sont pas toujours des chiffrables. Par exemple, il arrive souvent que la cause d’un écart soit liée à des problèmes de qualité ou même de délai d’approvisionnement, et dans ce cas les sous-écarts ne pourront jamais les expliquer. Au final, le calcul des sous-écarts ne semblent pas être souvent complet, il devrait peut-être être compléter par des d’’autres indicateurs.

 

Et vous, êtes-vous déjà arrivé au bout du calcul des écarts? Quelles difficultés avez-vous eu? Comment les avez-vous contourné?

2 Responses to L’analyse (explication) des écarts dans la gestion budgétaire :

  1. v 23 novembre 2011 at 0 h 00 min #

    peux tu m envoyer un tbleau de bord deja fait merci

  2. Majda 27 décembre 2013 at 0 h 29 min #

    L’explication des écarts doit se faire impérativement par le biais de la flexibilisation du budget(c’est à dire recalculer le résultat du budget sur la base du niveau d’activité réél en maitenant les indicateurs du budget). Ensuite, on détermine les écarts entre le résultat réel et le résultat du budget flexible pour chaque rubrique (écart sur prix et écart sur quantité (si la rubrique est quantifiable)).
    Ensuite, pour chaque rubrique, on donne l’explication des éléments les plus significatifs. Puis, au besoin (à la demande), on va plus dans le détail mais il ne faut surtout pas perdre du temps et de l’energie pour des écarts non pertinents.

Laisser un commentaire